Max Wechsler était à Moissac pendant les années d’occupation, il est revenu sur les traces de cette enfance cachée lors du colloque « Des villes et des Justes », aujourd’hui, ses œuvres sont exposées dans les grands musées d’art moderne du monde entier. A l’occasion de la donation récente qu’il effectuée au profit de musée d’art et d’histoire du Judaïsme, une exposition lui est consacrée jusqu’au 30 juillet.

MahJ
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris

L’importante donation de l’artiste Max Wechsler au mahJ réunit des œuvres réalisées entre 1984 et 2015 réalisées avec la technique du papier marouflé (encollé sur toile). Uniques dans leurs dimensions et leurs textures, ces œuvres répondent à des principes établis par l’artiste dès 1983 : l’emploi exclusif du noir et blanc, ainsi que de papiers imprimés de textes, que l’artiste déchire, retravaille, recouvre. Ce protocole résulte d’un parcours où s’entrecroisent vie personnelle et (lire la suite…)

Le site de Max Wechsler : http://max.wechsler.free.fr/index.html